Croisade*Noire
Vendui et bienvenue Invité sur le forum de la Croisade*Noire.


Forum officiel de la Croisade*Noire
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Rukaënn] Moi, tout simplement..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soran
Casse pieds
Casse pieds
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2236
Age : 28
Localisation : Montagne d'Ibrim
Guilde : la Croisade*Noire
Rang : Exilé
Réputation : 2
Date d'inscription : 11/04/2006

Parchemin de description
Race: Elfe noir
Niveau:
45/65  (45/65)
Obsades:
1/1  (1/1)

MessageSujet: [Rukaënn] Moi, tout simplement..   Sam 27 Déc - 6:30:13

Je vais vous raconter mon histoire. Cependant cette histoire n’est que très banale alors si vous ne voulez pas l’entendre, passez votre chemin.

J’aurais voulu vous raconter l’histoire d’un guerrier fort comme un taureau, beau comme un prince et qui épouse une belle femme, aussi belle qu’une nymphe.. Mais je vous mentirais, vous pouvez me croire.

Non.. Mon histoire est bien autre. Oui, une histoire assez banale, pour mon genre. Pas de héroïsme, pas d’entrainement intensif à l’épée ou autres armes dès l’âge de cinq ans. Pas d’entraineur ayant fait mille et une guerre.. Non.. Pas ce genre d’histoire.. Mais, j’arrête de vous faire patienter. Je vois que vous êtes impatient de connaître cette triste histoire. Cette histoire qui est la mienne. Fermez les yeux et imaginez…

Ma mère est une elfe, vous savez, les elfes qu’on croise quelques fois dans les forêts. Belles et jeunes. Qui habitent dans un arbre, aux cheveux blonds, châtains ou bruns et aux yeux d’émeraudes ou de saphirs. Sans parler des magnifiques habits que portent ses grandes dames et de leurs arcs qui font de ces êtres des chasseresses exceptionnelles..

Sauf que ma mère elle, ses cheveux étaient remplit de boue, d’une boue sèche, rendant le cuir chevelu sec et sale. Bien entendu, elle ne se lavait pas. Elle ne pouvait pas d’ailleurs et n’avait pas de temps pour ça. Ses yeux étaient.. Vous voyez, les animaux sauvages en cage? Ils ont un je ne sais quoi, qui brille au fond des yeux qui disparait lentement.. Leur envie de vivre peut être. Et bien ma mère est comme ça. Ou du moins devait être. Ses habits étaient des haillons troués, mais elle devait être magnifique. Du moins c’est ce qu’on m’a dit.

Après tout, je ne peux que les croire, elle qui a eu autant de visiteur que l’école de Proncillia à d’élèves. Et oui, ma mère n’était pas noble du tout. Cependant je crois que je l’aime. Je crois bien sur, car je ne la connais pas.

Je suis né dans un camp, un camp dirigé par une Matronne de race elfique mais elle, elle avait la peau brunâtre, les cheveux blancs et les yeux rouges. On m’a souvent dit qu’ils se nommaient: Elfe noir et qu’ils étaient les meilleurs au monde. La race ultime que Narthe aurait créée. Est-ce vrai? Peut-être.. Je n’ai connu qu’eux pendant de longues années.. Enfin bref, je m’égare! Oui, je suis né dans ce genre de camp que toutes personnes normales n’aimeraient pas y être, un enfer. Je pense que même Demonio ne fait pas souffrir autant ses esclaves.. Je suis donc né, malgré moi, et on m’attrapé par la jambe. Comme une bête. Et on m’a emmené.

J’aurais bien aimé vous dire que ma mère est morte pendant l’accouchement, ça aurait mis un peu de piment, ça aurait fait le genre de grandes histoires où finalement le héros reviens, se venge et tue tout le monde afin de libérer les esclaves.. Mais non du tout! Ma mère était encore bien vivante! Du moins je l’imagine. Vous comprendrez donc, que je n’ai plus revu ma mère par la suite.

Pour tout vous dire, ma mère et de nombreuses autres étaient séparée du groupe. C’était une sorte d’élevage, où les elfes noirs se donnaient à cœur joie.. « se donner » est d’ailleurs bien choisis… Oh mais, je distingue par votre étonnement que vous comprenez donc de quelle race je me situe. Je suis un bâtard oui. Moitié elfe blanc.. Elfe des bois.. Bref comme vous voulez, moitié elfe noir.

Je pense que cet élevage était fait pour pouvoir « fabriquer » de plus en plus d’esclaves afin d’agrandir le camp. Ou alors dans l’unique but que de soulager les elfes noirs tout en violant des femmes qui n’ont rien demandé.

Au fil des années où j’ai vécu dans ce campement, je n’ai entendu que des « Travail chien! Feignasse tu ne sais donc rien faire?! Je vais te fouetter moi sale bâtard! » Et bien d’autres encore, des phrases plus croustillantes en vulgarité, mais je risquerais de choquer vos âmes sensibles.

Le temps passe et je suis toujours dans ce camp. Je ne veux pas m’enfuir, j’ai été très vite dissuadé lorsque j’ai vu un resquilleur se faire manger encore vivant par plusieurs Sang-Froids. C’est horrible, ce craquement d’os mélangés aux hurlements de douleurs et au sang qui giclent de tout les côtés… Quoi..? Je vous fait peur..? Vous n’aimez pas entendre cela? Hahahaha.. Mes pauvres, ce que je vous dit là n’est rien comparé à la vision de cette horreur..

Très vite dissuadé donc, je m’efforce de faire au mieux. Afin d’avoir tout les jours ma seule et unique ration de viande cuite à l’eau dans une gamelle. Vous savez, ce qu’on donne aux prisonniers. Et bien c’était dans ça que je mangeais. Ne croyez pas que les gamelles étaient lavées tous les jours.. Bien souvent on retrouvait de charmante surprise à l’intérieur de celles-ci: boues, sang, un doigt coupé ou autre, et des excréments d’oiseau qui passent par là. Je vous dit, c’est quelque chose qu’on aimerait pas voir et qu’on aimerait pas souhaiter, même à son pire ennemi. Et des ennemis ont en a énormément dans ce genre de vie.

Il suffit de mieux faire qu’un autre, qu’on nous récompense -ceci était bien rare d’ailleurs- pour qu’un autre esclave se mette à vous haïr. Jusqu’à vous attaquer et même essayer de vous tuer. Je me suis battu maintes et maintes fois, j’ai appris à me battre d’ailleurs comme ça, en échange, j’ai reçu moultes blessures de dagues, de couteaux, de fouets, de pierres.. Bref.. Vous voyez le genre..

Je vais d’ailleurs vous raconter une anecdote. Puisque vous êtes là pour connaitre mon histoire, autant que je vous raconte ça.

On était au petit matin dans une période de.. Lanjis si je me souviens bien. On avait pour ordre, un groupe où j’étais dedans, de récolter des champignons dans les bois. Quelque chose de tout à fait banal et les elfes noirs nous surveillaient du haut de leurs montures, vous savez, ses terribles bêtes dont je vous ai parlé précédemment. Ces grands lézards aux écailles sombres et aux griffes acérées. Avez-vous retenu le nom? Oui voila. Un Sang-Froid. Des montures rapides et agiles. Capable de se déplacer dans les bois et dans les grottes.. Bref, d’excellents prédateurs.. On avait d’ailleurs plus peur de la créature que du dresseur. Enfin « on », moi surtout.

On devait donc récolter des champignons jusqu’à ce qu’on nous dise d’arrêter. C’était assez vague et j’avais eu du mal à comprendre. Ne parlant pas très bien l’elfe noir à l’époque, tout ce que j’avais compris c’était de les récolter. Je m’y colle, sans vraiment l’envie, tôt le matin tout ce qu’on veut c’est de se recoucher mais voila la vie est ainsi faite. J’entends un sifflement, je vois les gens s’arrêter et retourner voir l’elfe noir le plus proche avec leurs sacs remplient de champignons. Je me lève donc, je prend mon sac et j’y vais.

Les décomptes sont fait, j’en ai ramassé plus que mon voisin. Je reçois une bien maigre récompense: le droit d’aller uriner derrière un arbre.. Oui ça vous fait rire.. Je le vois. Cependant, vous savez en tant qu’esclave, ce genre de chose, c’est du luxe.

Revenu au campement, l’humain, le voisin dont je vous ai parlé, m’a attrapé et m’a frappé. Violement, d’une rage sans égale, jusqu’à ce que je trouve une pierre et que je le lui enfonce dans l’œil. Je ne vous parle pas de pierre ronde, mais d’une pierre pointue, assez nombreuses là où je vivais. Ce qui rendait nos déplacements encore plus difficiles puisque pieds nue sur ça, à la fin de la journée, vous avez les pieds écorchés.

Deux elfes noirs nous séparent, l’humain se fait égorgé sur le champs. Moi, on m’enlève ma tunique et je me fais fouetter, les nombres de coups, je les ai oublié tellement j’en ai reçu au long de cette triste vie.

Ma vie a continué comme ça. Entre les coups, les travaux forcés et les viols - oui, un elfe noir n’est pas forcément et uniquement hétérosexuel mais ça, ça se cache - . Je ne sais pas, j’ai peut être hérédité d’une beauté infime de ma mère. Jusqu’au jour où je me suis fait arraché le bras gauche. Bien entendu, vous croyez réellement que je mets cette cape trouée pour me donner un genre..? Ne soyez pas ridicule..

Je me suis fait arraché le bras par un Sang-Froid. Une bêtise que j’ai commise, et qui m’a couté ce bras. Au prix de la liberté. Je devais nourrir les bêtes et distrait par je ne sais quoi, peut être par la fatigue, l’un des Sang-Froids à eu plus que ça dose normal: sa ration et mon bras. J’ai su m’en sortir en me dégageant de là. D’un coup de dent, mon bras fut sectionné. Mes cris, de douleur, alertèrent les elfes noirs qui, dans un amusement sadique décidèrent de me jeter dans le désert non loin du camp.

Je me suis mis à marcher, je vous rassure pas pendant des jours, ni pendant des heures. Je me suis écroulé après quelques pas, je devrais plutôt vous dire. Le sang dégoulinant rendant le sable doré d’une couleur ocre. Et je me suis évanouit.. J’ai perdu connaissance. Je pensais que j’allais enfin rejoindre le royaume de Danava.. Oui, je le croyais. Mais ce ne fut pas le cas bien au contraire.

Ce que je vais vous dire est vrai, sinon comment aurais-je pu survivre pour vous raconter ça..? Et c’est d’ailleurs la seule chose « extraordinaire » qui m’y suis arrivé. Je vous entends tout de suite:  « Oh l’autre là, encore un qui a des pouvoirs phénoménaux » et je vous arrête tout de suite. Je n’ai pas été sauvé grâce à un super sort que je connaissais, non. Je ne connaissais d’ailleurs strictement rien.

Mon réveil fut brutal. Allongé sur un sol granuleux et des goutes d’eau tombant sur mon visage. Goutes d’eau provenant d’une stalactite au dessus de ma tête. Ce qu’il me reste de bras gauche bandé, de l’eau et des fruits à coté de moi. Rien ni personne. Pas de jolie fille prête à offrir leur corps pour une nuit de folie, pas de vieil hermite, rien.

Enfin bref, après m’être nourrit et reposé, je partis. Je me suis en allé, et j’ai rejoins le mur du bout du monde. Une faille me permis de le traverser et de voyager à travers Vesperae. Cependant je ne connais rien ni personne. Et tout ce que je veux, c’est être libre, et pouvoir vivre. Vivre oui, comme un elfe.

Je suis un voyageur maintenant, si vous me voyez, n’ayez donc pas peur. Je ne vous mangerais pas loin de là. Je ne suis pas un cannibale. Ne me prenez pas non plus pour un imbécile, je suis tout aussi intelligent que vous, cependant je ne parle que très peu votre langue.

Ha oui, oubliais-je. J’ai oublié de me présenter. Je m’appelle Rukaënn. Un nom que j’ai choisis entrant dans Vesperae.

Rukaënn, le bâtard.

_________________
Zah'har, rivven, p'wal l' ilythiiri orn elgg dosst qu'ellaren


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe de l'Ombre
Super casse pieds
Super casse pieds
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4663
Age : 27
Guilde : Croisade*Noire
Réputation : 71
Date d'inscription : 13/05/2006

Parchemin de description
Race: Elfe noir
Niveau:
70/75  (70/75)
Obsades:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: [Rukaënn] Moi, tout simplement..   Sam 27 Déc - 12:07:48

C'est très bien écrit et l'histoire très bien racontée.
Statut d'esclave, tout ça, c'est appréciable ! Bravo.

_________________


Même les hommes qui prétendent connaître la mort, craignent ma fureur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.slayersonline.info/communaute/profil.php?id=39428
Oslo
Gardien (G4)
avatar

Nombre de messages : 1873
Localisation : Où coule le sang ...
Réputation : 135
Date d'inscription : 03/11/2006

Parchemin de description
Race: Elfe noir
Niveau:
65/65  (65/65)
Obsades:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: [Rukaënn] Moi, tout simplement..   Sam 27 Déc - 19:02:16

Très bon.
Belle histoire, qui montre ta maturité.

J'ai bien aimé en tout cas.

Bon sans rancune, on se sert la main... hahahahah

- Mais qui a appris à écrire à ce chien !
Qu'on le pende !!!!

_________________
La Nuit est mon domaine, le Noir, mon emblème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krénaste Valfar
Assassin (A5)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3101
Age : 25
Localisation : En face d'une victime
Guilde : Croisade*Noire
Rang : Empereur
Réputation : 79
Date d'inscription : 09/12/2007

Parchemin de description
Race: Elfe Noir
Niveau:
70/70  (70/70)
Obsades:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: [Rukaënn] Moi, tout simplement..   Dim 28 Déc - 1:44:35

J'ai bien aimé personnellement.

(Vive les rp sur les skins)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.slayersonline.net/communaute/profil.php?id=418164
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rukaënn] Moi, tout simplement..   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rukaënn] Moi, tout simplement..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nath, tout simplement
» Tout simplement... L'ailier le plus rapide du monde :D
» Présentation Galax' tout simplement banane © Cycy [Validée]
» Une journée, tout simplement (Libre)
» Jessica Jaco tout simplement ! [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Croisade*Noire :: Hors Role play :: Histoires-
Sauter vers: