Croisade*Noire
Vendui et bienvenue Invité sur le forum de la Croisade*Noire.


Forum officiel de la Croisade*Noire
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ecrits de Gwann

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gwann
Nouveau venu
Nouveau venu
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4
Guilde : Croisade*Noire
Réputation : 7
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Ecrits de Gwann   Lun 29 Juin - 3:09:26

Nos souhaits se forment à la petite enfance et se sauvegardent en notre mémoire pour ressurgir à un âge ou l’insouciance est évincée par la prévoyance. Esclaves des dieux, soumis à la toute puissance des entités supérieures, mortels comme immortels s’appuient sur la signification floue des mots propres aux dieux. Mais les principales paroles enseignées par les prêtres et prêtresses déjà bien engagés dans le fanatisme et la doctrine religieuse qui ont été transmises par leurs pairs, semblent aussi obscures que les profondeurs abyssales.

Mon éducation a été faite à cheval entre les principes de mon espèce et ceux de mon père, constamment en proie à la folie et à la trahison mais dont les paroles étaient parfois aussi saines qu’une sage vierge. Entre deux élans de raisons divergées il était coutume de modeler l’idée d’un monde ou bien de dévoiler nos désirs les plus intimes. Les années filèrent et en l’espace de presque cinq ans je devenais enfin ce pourquoi j’étais née, du moins, ce pourquoi il s’était résigné à m’élever.

S’il était un dieu, j’aurais été sa plus fervente fanatique. S’il n’avait pas été mon père, j’aurais été sa maîtresse. L’idée que nous ne puissions nous aimer autrement que par ce lien de parenté était insoutenable, un enfer vivant déchirant nos chairs, punition divine, nous étions maudits. L’inceste était désirable mais cette barrière ne fut jamais brisée, regret profond pour ineffable relation.

L’amour est un venin qui consume les âmes et poussent parfois les créatures les plus terrifiantes à sacrifier leur vie, cette phrase que je cite volontiers est l’une des raisons pour lesquelles il admirait tant l’espèce humaine aussi primitive physiquement soit-elle, il est intéressant de s’y pencher et d’admirer cette irradiation d’amour. Pour eux, amoureux, tout semble accessible, facile. Et dans cette enveloppe charnelle risible, réside une rage intense, un démon prêt à se battre pour sauvegarder l’amour.

L’aspect cruel de l’assassinat de l’épouse d’un soldat, sa torture, son viol, toutes ces choses dites inhumaines ne révèlent que le désir profond et insatiable de combattre ce démon caché en chacun des êtres humains. Sa vie s’imbrique au fur et à mesure du temps. Père le savait, inconsciemment ou non, tous ces actes ne reflétaient que l’envie de lui plaire, d’’être aimé, d’être à ses côtés. Il l’aimait par-dessus tout, plus que ses maîtresses, plus que moi-même.

Au nom de celle qu’il aimait,
Déesse de la guerre, mère des elfes noirs,
Puisse son âme reposer à tout jamais auprès de Narthe.

Gwann.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oslo
Gardien (G4)
avatar

Nombre de messages : 1873
Localisation : Où coule le sang ...
Réputation : 135
Date d'inscription : 03/11/2006

Parchemin de description
Race: Elfe noir
Niveau:
65/65  (65/65)
Obsades:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Ecrits de Gwann   Lun 29 Juin - 20:26:07

HRP
(Joli RP, laissant place à des situations à venir ntéressantes : )

_________________
La Nuit est mon domaine, le Noir, mon emblème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ecrits de Gwann
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dix commandements du libéralisme mondialisé . ERICQ PIERRE PAS LADAN !
» Les transmutations du politique instauré par la Constitution
» Monferrier DORVAL a-t-il décliné l’offre du Président de la République ?
» les reçits ecrits de durler
» lesz reçit ecrits de libin c etait bien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Croisade*Noire :: Hors Role play :: Histoires-
Sauter vers: