Croisade*Noire
Vendui et bienvenue Invité sur le forum de la Croisade*Noire.


Forum officiel de la Croisade*Noire
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nefaere Ylaert Lyrvid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nefaere Ylaert
Blablatteur(euse)
Blablatteur(euse)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 161
Guilde : Croisade Noire
Réputation : 44
Date d'inscription : 17/08/2011

Parchemin de description
Race: Elfe noir
Niveau:
1/1  (1/1)
Obsades:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Nefaere Ylaert Lyrvid   Mer 17 Aoû - 15:19:03

- Résumé et informations complémentaires :
Spoiler:
 

- La rage noircit les coeurs :
Spoiler:
 

- Sang et Gloire :
Spoiler:
 

- Souvenirs d'errance :
Spoiler:
 

- La fin de la divine comédie :
Spoiler:
 


Dernière édition par Nefaere Ylaert le Dim 25 Mar - 13:53:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nefaere Ylaert
Blablatteur(euse)
Blablatteur(euse)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 161
Guilde : Croisade Noire
Réputation : 44
Date d'inscription : 17/08/2011

Parchemin de description
Race: Elfe noir
Niveau:
1/1  (1/1)
Obsades:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Nefaere Ylaert Lyrvid   Dim 13 Nov - 18:15:21

Texte complémentaire








Divine comédie – partie 1 : Mascarade.
http://www.youtube.com/watch?v=k6YJ05t5iRs&feature=related

La fête bat son plein. Les invités suivent le rythme, enchaînant des valses diverses. Les couples profitent de celles-ci pour se retrouver, qu'ils se sont mariés par amour ou par argent. Après tout, les nobles mariés par sentiment sont rares, oh non, les femmes préfèrent l'or à la beauté dans cette société puissante mais décadente. Le mari parle mondanités alors qu'à l'écart la femme se fait courtiser. Très vite, les amants montent à l'étage du manoir. Le trompé montera bientôt en charmante compagnie. Tout deux se croient trompeurs mais sont tout autant trompés.

Assit à une table, il contemple ce monde pourrit. Ce monde touché par la gangrène. Ce monde qui ne lui appartient pas. Dans un coin de la salle, les va-nu-pieds dansent entre eux. Mais le concernant, c'est certes un problème de naissance mais ce qui le différencie est que l'elfe noir nait supérieur au noble. Le prédateur doit cependant accorder au Comte Lestat la tolérance et la générosité d'avoir accepter dans un coin de la salle des petits bourgeois et quelques artisans, la plèbe.

L'elfe noir avait fait preuve de beaucoup d'audace dans le choix du déguisement se prétendant Amalstius Montford, duc d'Eleven Snake déguisé en cendré justement. Oh certes, il avait du ajouter un peu de glaise sur son si beau visage pour rendre cohérent l'artifice, tout comme ses longues oreilles étaient cachées sous un bandeau. Tout le monde croyait en ce faux semblant même ce noble assit à sa table. Bien que l'orgueil le poussait déjà à se croire fils de Narthe, il se pense comptant parmi les meilleurs espions. C'est un prédateur qui par sa présence devient justement invisible dans la foule d'invités.

Une femme retint son attention, il ne sait lui-même pas l'expliquer. L'elfe noir vint dès lors placer cela en tant qu'élection divine, sa Déesse voulait cette femelle humaine en tant que sacrifice ou servante.

Nefaere alors vint jouer de ses charmes et gagne une valse avec sa proie. Ils prennent le temps de discuter, c'est une piètre danseuse mais qui est emplie de mystères. Son intérêt pour elle grandit alors qu'une idée lui vient en tête. Soran, ancien Maître d'Armes d'Arabani, revient à Nartche'el avec une femelle transformée, il la veut comme Matronne. Il représente un danger pour Nefaere mais à la fois une opportunité de prise de pouvoir dans Ousstryl. Il y de nombreuses possibilités et l'espion les envisage toutes. Avec une femelle qu'il placerai dans Arabani, il pourrait ralentir celle de Soran justement. Autant placer ses pions, le futur et la Déesse diront si le pion agira.



Divine comédie – partie 2 : Quand les masques tombent...
http://www.youtube.com/watch/?v=wECmvL_8bFM&feature=related

Le prédateur a gagné, sa proie prise dans sa toile. Il a réussit à l'emmener à l'écart, prétextant discuter. Nefaere prend le risque contrôlé de se réveler. La femme n'a pas peur, elle marque un point alors que l'idée de la transformer grandit dans l'esprit malsain de l'elfe noir. Néanmoins, il est très vite désabusé. Elle refuse. Oh certes, il n'a pas besoin de son consentement mais il sait comment réagisse ses cibles sous la contrainte, elles s'ôtent la vie d'elles-mêmes. Nefaere avait prit une elfe soldat, il y a quelques mois, elle avait tenue après de nombreux sévices jusqu'au moment où elle accepta de tuer un homme. L'elfe noir avait crû à sa victoire, mais la femelle s'était suicidée dans un dernier moment lucide. L'échec est toujours vivant dans son esprit.

La femme sourit alors que le poignard s'enfonce dans la chair. Pourquoi ?! Elle devrait avoir peur et craindre pour sa vie , non elle sourit et reste confiante, impassible devant son bourreau ! La rage de Nefaere grandit alors qu'il retire sa lame du ventre. Le sang coule à flot. Mais l'elfe noir est décidé, il va la faire souffrir jusqu'au moment où elle craquera, là elle perdra la vie, son sang offert à la Déesse Dragon. De grandes torches sont présentes dans la salle, Nefaere les renverse. En somme, il canalise sa rage en faisant brûler l'édifice et les personnes présentes dedans. Il purifiait le monde humain en offrant ces nombreuses vie à la glorieuse Narthe.

Alors qu'il emmène la femelle sur ses épaules, un homme l'arrête. L'elfe noir est obligé de laisser sa proie pour fondre dans l'obscurité des ruelles alors que l'édifice brûle, les gerbes de feu montant jusqu'au ciel noir. Les invités sont en lutte avec le feu et la fumée alors que les fondations du toit craquent peu à peu, mordues par les serpents de flamme. Une s'écroule justement peu de temps après pour venir s'écraser sur un plébéien. La panique empêche les invités de s'organiser et nombre d'entre-eux perdent la vie.

Nefaere renonce mais ne refuse pas. Le sauveur emmène la femme jusqu'à l'infirmerie de la commanderie avec un noble. Un garde engagé par le Comte Lestat traîne la patte et malheureusement pour lui, il est la cible de la colère de l'elfe noir. Il vient enserrer son bras autour de son cou au passage venant lui trancher la gorge de son poignard.

Le noble sort de la commanderie pour constater la mort du garde alors qu'un fervent de Donblas, Delom Sith s'avance. Ils savent le tueur non loin et décide de le chasser. L'elfe noir a en réalité un avantage plus grand qu'eux et les chasseurs deviennent donc traqués.

Le prédateur vient user de sa petite arbalète contre le noble. Le carreau fendit l'ombre pour se figer dans le torse de l'homme. Il ne resta pas cependant dans sa cachette, il reste mobile passant dans l'angle d'une autre maison. Delom et le blessé se place contre un mur mais n'ont pas prévus leur contournement. Un nouveau carreau vient percer le bras du noble. Cette fois, ils bougent tous. Les rues sont désertes et les pas audibles, les deux hommes arrivent à déterminer la position approximative de l'elfe noir. Alors qu'un tente de le contourner, arbalète en main, le cendré fond sur le blessé qui évite maladroitement se faisant entailler de plus belle. Pour tout dire, sa résistance était impressionnante, il ne pouvait pas être en humain et en réalité il ne l'est pas.

La chasse doit néanmoins cesser. D'autres personnes arrivent sur place pour couper une fuite éventuelle vers l'ouest de la ville de l'elfe noir. Le fils de Narthe court dès lors vers le nord pour plonger dans la mer Mirène. La Déesse Mère lui donne sa puissance et son salut en retour de sa ferveur et des nombreux sacrifices de cette nuit. Mais il ne s'agissait là qu'un petit amusement et non d'une fin en soit. Quelque chose d'autre, bien plus importante avait été réalisée cette nuit là.

[Texte basé sur éléments IG]

_________________
" - Mais pour César : à genoux, à genoux et admirez. " - William Shakespeare

Par moi on va vers la cité dolente ;
Par moi on va vers l'éternelle souffrance ;
Par moi on va chez les âmes errantes.
La Justice inspira mon noble créateur.
Je suis l'œuvre de la Puissance Divine,
de la Sagesse Suprême et de l'Amour.
Avant moi, rien ne fut créé
sinon d'éternel. Et moi, je dure éternellement.
Vous qui entrez, abandonnez toute espérance.

- Dante Alighieri , la Divine Comédie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nefaere Ylaert
Blablatteur(euse)
Blablatteur(euse)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 161
Guilde : Croisade Noire
Réputation : 44
Date d'inscription : 17/08/2011

Parchemin de description
Race: Elfe noir
Niveau:
1/1  (1/1)
Obsades:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Nefaere Ylaert Lyrvid   Dim 25 Mar - 13:55:08

Histoire mise à jour.

_________________
" - Mais pour César : à genoux, à genoux et admirez. " - William Shakespeare

Par moi on va vers la cité dolente ;
Par moi on va vers l'éternelle souffrance ;
Par moi on va chez les âmes errantes.
La Justice inspira mon noble créateur.
Je suis l'œuvre de la Puissance Divine,
de la Sagesse Suprême et de l'Amour.
Avant moi, rien ne fut créé
sinon d'éternel. Et moi, je dure éternellement.
Vous qui entrez, abandonnez toute espérance.

- Dante Alighieri , la Divine Comédie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nefaere Ylaert Lyrvid   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nefaere Ylaert Lyrvid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Croisade*Noire :: Hors Role play :: Histoires-
Sauter vers: